Accueil>L’élevage de ruminants, acteur de la biodiversité

L’élevage de ruminants, acteur de la biodiversité

L’élevage de ruminants (bovins, ovins et caprins) participe au maintien de la biodiversité ordinaire de nos campagnes. Les prairies bocagères qu’il entretient pour nourrir les animaux des troupeaux, riches d’éléments agro-écologiques comme les haies, talus ou mares, procurent habitats et ressources alimentaires pour nombre d’animaux et insectes. Dessinant une mosaïque paysagère unique appréciée par tous, les prairies préservent la qualité des sols et l’eau, faisant d’elles un acteur majeur pour l’équilibre de nos territoires.

Dans les zones d’élevage, l’alternance de prairies bocagères et de parcelles cultivées crée des paysages variés, semblables à des mosaïques vertes. Au-delà du caractère esthétique indéniable, cette composition d’éléments agricoles permet notamment de limiter le ruissellement des eaux.

 

En entretenant les haies, les bosquets, les talus, les mares…, et en réservant une part importante de leurs surfaces aux prairies peu mécanisées et riches en fleurs, les exploitations d’élevage assurent gîte, abri et couvert aux invertébrés, insectes, oiseaux (dont les rapaces) et à de multiples représentants de la petite faune sauvage (lapins, renards…), maintenant ainsi le niveau de la biodiversité ordinaire.

Vincent Manneville (Institut de l’Elevage), Marie-Catherine Leclerc (Institut de l’Elevage)

Téléchargements

L'élevage de ruminants, acteur de la biodiversité

Partager cet article sur : TwitterFacebook