Accueil>Des agneaux en bonne santé : bonnes pratiques d’élevage et bergerie adaptée

Des agneaux en bonne santé : bonnes pratiques d’élevage et bergerie adaptée

Les problèmes sanitaires chez les agneaux sont une réalité et leur incidence sur l’économie des exploitations d’élevage ovin a tendance à s’accroître. Le taux de mortalité des agneaux se situe à moins de 15% jusqu’au sevrage. Cependant il est constaté une forte variabilité entre les élevages avec des taux de mortalité variant de 4 % à 30 %. Le niveau de mortalité des agneaux d’un troupeau est le plus souvent stable dans le temps. La comparaison de ces résultats entre élevage augure des marges de progrès, notamment par la mise en place de moyens de maîtrise préventifs sur la conduite d’élevage et sur le logement des animaux. Ces difficultés touchent les agneaux à l’engrais autant que les agnelles de renouvellement. Pour ces dernières, certaines pathologies peuvent provoquer des retards de croissance difficilement rattrapables. Plus tard, ce sont les performances des brebis qui se retrouvent diminuées.

Dans le cadre du plan national écoantibio 2017 piloté par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, un groupe de travail animé par l’Institut de l’Élevage a rassemblé les bonnes pratiques à promouvoir, ainsi que les recommandations en matière de conception des bergeries afin d’assurer la santé des agneaux.

Cette brochure fait un état des lieux de la santé des agneaux en lien avec le bâtiment. Il est analysé les principales causes de leur mortalité ou de leur morbidité, puis sont décrites les pathologies en lien avec les conditions de logement. D’autres facteurs influençant la santé du troupeau sont abordés.

Souvent différents stades physiologiques des animaux sont présents en bergerie. Pour chaque stade de la vie d’un agneau, il est nécessaire de connaître les points de vigilance concernant: les principaux risques sanitaires, les actions à mettre en place pour prévenir les maladies, les aménagements à prévoir dans le bâtiment et des éléments de conduite du troupeau et de gestion sanitaire.

Dans la dernière partie du document, sont rassemblées les bonnes pratiques en lien avec le bâtiment pour protéger les agneaux: les mesures de biosécurité, l’abreuvement, les recommandations techniques pour l’organisation et l’aménagement de la bergerie, le paillage, le curage et la désinfection de la bergerie, son éclairage et sa ventilation. Concernant la ventilation, des solutions d’amélioration de système existant sont décrites de façon pratique. Cette plaquette est l’une des réponses des filières d’élevage aux objectifs du plan ECOANTIBIO 2017 puisqu’elle répond à la demande d’amélioration des pratiques d’élevage (hygiène, entretien des bâtiments des exploitations, suivi sanitaire) formulée dans les documents de diffusion de ce plan. Elle s’inscrit dans deux de ses axes majeurs:
• Promouvoir les bonnes pratiques et sensibiliser les acteurs;
• Développer les alternatives évitant les recours aux antibiotiques.

Téléchargements

Le logement des agneaux

Partager cet article sur : TwitterFacebook