Accueil>Rôles et compétences des bergers.ères salariés.ées

Rôles et compétences des bergers.ères salariés.ées

Rôles et compétences des bergers.ères salariés.ées dans les exploitations ovines allaitantes de la région Sud

Le 21 septembre 2022, s’est tenu au Domaine du Merle (Salon de Provence), la restitution des résultats d’une étude menée durant 6 mois sur les compétences et rôles de bergers salariés en région Provence Alpes Côte d’Azur. Cette étude financée et pilotée par l’UMT Pasto pose les bases d’un projet sur les besoins en formation des bergers dans la région.

Ce projet réunit les différents acteurs de la filière ovine de la région (MRE, FROSE, FDO(s), CERPAM, DDT(s), DRAAF, Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur, ABBASP, EPLEFPA Carmejane, éleveurs, bergers, Institut Agro/Merle). En effet, la question de la formation des bergers est apparue prégnante. Les rôles attribués aux bergers, les niveaux de compétence requis, les effectifs à former sont autant de sujets à discuter, dans un contexte où la filière doit s’adapter à des enjeux en évolution comme la prédation, la gestion des espaces naturels, ou encore le multi-usage.

Cette étude a été menée par Manon Daux, stagiaire de fin d’étude ingénieur agronome de l’Institut Agro Montpellier, au Domaine et Centre de Formation du Merle qui héberge la seule formation de bergers de la région PACA. Les résultats présentés reposent sur les enquêtes à part égale de 31 bergers et employeurs de bergers interrogés à travers le territoire sur leur vision des compétences des bergers salariés et le niveau d’autonomie et de technicité qui leur est demandé. Les membres du groupe de travail ainsi que des gestionnaires d’espaces naturels ont aussi été interrogés sur leurs attentes vis-à-vis de la formation.

De façon synthétique, il ressort que les bergers en région PACA peuvent travailler dans des situations de travail variées allant de la garde dans différents contextes (alpage, colline, plaine) au travail en bergerie et sur l’exploitation pour assurer l’agnelage et plus globalement les chantiers d’élevage ; 7 situations représentatives ont été identifiées. Aussi, plusieurs situations de travail peuvent être enchainées au cours de l’année. Les bergers doivent maîtriser des compétences parfois très différentes et souvent à un haut niveau d’autonomie et de technicité, en alpage en particulier mais également dans les autres situations de travail. Ces compétences concernent des thèmes aussi variés que l’alimentation, les soins au troupeau, l’agnelage et la lutte, la prédation, la gestion des espaces naturels, la santé et la sécurité du berger ou encore le relationnel avec les autres usagers des espaces pastoraux et l’employeur.

La suite : ce travail sera repris par les membres du groupe de travail pour renforcer le dispositif existant et réfléchir à de nouveaux dispositifs, en modules de formation longue et courte (renforcement de compétences par exemple sur des sujets ciblés). Une discussion avec l’EPLEFPA de Carmejane est engagée sur le sujet avec un renforcement du dispositif de formation prévu dès cette année, en particulier sur la garde en collines et prédation, session 2022-2023.

Auteur : François Charron – Domaine et Centre de formation du Domaine du Merle

Coordinateur : Rémi Leconte – Maison Régionale de l’Elevage

Partager cet article sur : Twitter Facebook