Accueil>La chronique ovine Phytothérapie : ne pas jouer aux apprentis sorciers

La chronique ovine Phytothérapie : ne pas jouer aux apprentis sorciers

« En matière de médecines complémentaires, il y a des choses possibles mais aussi beaucoup de choses à ne pas faire ! »  assure Cécile Peudpièce, vétérinaire à la chambre régionale des Pays de la Loire. Car les principes actifs contenus dans les plantes sont très nombreux : de l’ordre du millier dans une plante et de la centaine dans une huile essentielle. C’est un véritable cocktail ! Différentes parties de la plante sont utilisées : feuilles, tige, sommités fleuries, racine, tubercule, écorce. Les préparations se présentent sous différentes formes : des plantes fraiches ou simplement sèches, des plantes extraites par l’eau, par l’huile, l’alcool ou bien par distillation.

vous trouverez la suite de cet article en cliquant sur le lien ci-dessous

bonne lecture!

Téléchargements

La chronique ovine semaine 37-2018

Partager cet article sur : TwitterFacebook