Accueil>La chronique ovine: Peser les agnelles de renouvellement pour une meilleure fertilité

La chronique ovine: Peser les agnelles de renouvellement pour une meilleure fertilité

Élever les agnelles de renouvellement, c’est avant tout les préparer à leur carrière de futures productrices d’agneaux et de lait. La pesée est alors un bon indicateur de tri puis de bonne conduite. Le poids des agnelles à la première mise à la reproduction reste l’un des principaux facteurs de variation de la fertilité. L’objectif des deux tiers du poids adulte, soit 47 kg pour les races lourdes, reste la référence. Pour les agnelles n’atteignant pas ce poids plancher, le taux de fertilité est en effet inférieur de 33 %.  Pour une exploitation de 420 brebis en agnelage de printemps, l’impact sur le revenu annuel est alors de 2 730 € (source : Inosys Réseau d’élevage).

Téléchargements

Chronique ovines semaine 38-2018_

Partager cet article sur : TwitterFacebook