Accueil>La Chronique Ovine n°26 : Finir des agneaux à l’herbe

La Chronique Ovine n°26 : Finir des agneaux à l’herbe

Pour les exploitations adaptées à cette pratique, opter pour un allaitement et une finition des agneaux à l’herbe est une solution pour économiser des aliments concentrés. Le coût de la ration est d’autant plus réduit par rapport à une alimentation en bergerie que la part des aliments concentrés distribués est faible. L’intérêt économique se trouve diminué avec un apport de concentré et a fortiori lorsqu’il est disponible à volonté ; ou bien avec la rentrée en bergerie en automne des agneaux non finis à l’herbe. Ainsi, on estime à 5,4 € le coût de la ration d’un agneau fini exclusivement avec de l’herbe et à 9,6 € avec un apport de 300 g de céréale par agneau et par jour.

 

A moduler pour le temps de travail

Lorsque un tiers des animaux sont finis en bergerie en automne, le coût de la ration s’élève à 13,9 € contre 22,7 € pour un agneau fini en bergerie après le sevrage. Finir des agneaux à l’herbe sans concentré induit un temps de travail inférieur de 50 % à celui passé avec une alimentation en bergerie. Avec un apport quotidien de concentré à l’herbe et un quart des agneaux d’herbe finis en bergerie en automne, cet écart s’annule totalement.

Pour en savoir plus : ciirpo.idele.fr avec le dossier WEB ECOLAGNO et de nouvelles références.

 

Photo semaine 26-2020 : ces 6 dernières années, seul un été sur deux a été favorable à la finition des agneaux à l’herbe en haute-Vienne par exemple

CP : CIIRPO

Laurence Sagot, Institut de l’Elevage/ CIIRPO

 

 

Partager cet article sur : TwitterFacebook