Accueil>La chronique ovine n° 17-2019: Le pis de bois, une mammite irréversible

La chronique ovine n° 17-2019: Le pis de bois, une mammite irréversible

Le pis de bois, une mammite irréversible

 

Le « pis de bois » se caractérise par l’un ou les deux quartiers mammaires durs, froids et sans aucune goutte de lait à l’agnelage ! « A ce stade, ce type de mammite est irréversible, explique Pierre Autef, vétérinaire praticien à Bellac (87) ». Autrement dit, la brebis doit être réformée, son ou ses agneaux élevés au biberon ou bien candidats à l’adoption. Ce type de mammite peut avoir plusieurs origines. La plus courante est liée à une ancienne mammite qui s’est développée lors du tarrissement. « Les sevrages progressifs et tardifs avec des agneaux lourds qui continuent à têter en donnant des coups de tête dans le pis pour faire venir le lait favorisent les pis de bois, explique Pierre Autef. Cela provoque des mammites non détectables cliniquement avec fibrose et induration du parenchyme mammaire. Les brebis n’ont pas de lait lors de la lactation suivante ».  L’agalactie contagieuse à Mycoplama agalactiae peut également provoquer ce syndrome. « C’est une affection plutôt localisée au pays Basque. Les formes visibles sont rares mais il n’est pas exclu de les voir survenir notamment chez les primipares».

 

 

Photo semaine 17-19 : les sevrages tardifs avec de gros agneaux qui têtent favorisent les pis de bois

 

 

Laurence Sagot (Institut de l’Elevage/ CIIRPO)

 

 

 

 

 

Téléchargements

Partager cet article sur : TwitterFacebook