Accueil>La chronique ovine : Les brebis en bon état ont la préférence des béliers

La chronique ovine : Les brebis en bon état ont la préférence des béliers

Cela prête à sourir et pourtant, les résultats d’une étude réalisée par l’INRA sont sans appel : les béliers préfèrent les brebis en bon état ! Et la raison est simple : elles ont plus de chance de mener à bien la gestation et donc de perpétuer l’espèce.  Afin de mesurer les préférences des mâles, 6 brebis de poids et note d’état corporel différents ont été mises en contact avec 2 béliers pendant 30 mn. Toutes les cinq minutes, la brebis la plus courtisée était enlevée du lot. Les brebis qui avaient le meilleur état corporel ont eu la préférence des béliers. La différence s’est avérée particulièrement nette et a été confirmée par le nombre de chevauchements qui était plus important.

 

Deux lots de lutte

Si le lot de brebis à mettre prochainement en lutte est hétérogène, il est par conséquent conseillé de constituer deux lots. Pour celles dont la note est supérieure à 3 sur une échelle de 0 à 5, il est inutile d’ajouter des céréales à la ration. Si elles ne maigrissent pas pendant la période de lutte, elles seront aussi fertiles et prolifiques. Par contre, la distribution de 300 à 500 g de céréale par jour aux brebis maigres (note d’état de 2) 3 semaines avant le début de la mise aux béliers et pendant la lutte va augmenter le nombre d’agneaux vendus de 6 à 12 pour 100 brebis. Une vidéo, un podacst et des fiches techniques sont disponibles sur www.idele.fr et www.inn-ovin.fr.

 

 

Photo 40-2019 : inutile de réaliser un flushing avec des céréales si les brebis sont en bon état

 

 

 

Laurence Sagot, Institut de l’Elevage/ CIIRPO

 

 

Partager cet article sur : TwitterFacebook