Accueil>La chronique ovine 14-2019: Ne pas gaspiller d’herbe ce printemps

La chronique ovine 14-2019: Ne pas gaspiller d’herbe ce printemps

Ne pas gaspiller d’herbe ce printemps

Ce printemps, la reconstitution des stocks de fourrage est impérative. Il faut donc essayer de gaspiller le moins d’herbe possible. Le pâturage sur les parcelles de fauche est souhaitable à condition d’arrêter ce déprimage à 450 °C. Hervé Feugère, de la chambre d’agriculture de la Creuse, indique que « dans le cas contraire, le rendement à la fauche est divisé par deux ». Deux jours après la sortie des brebis, un apport de 40 à 50 unités d’azote assure un rendement en foin ou enrubannage nettement supérieur. Une fauche précoce est toujours de mise : le fourrage est de meilleure qualité et une repousse est possible fin juin pour le pâturage ou bien début juillet pour une récolte de regain. Enfin, la mise en place du pâturage tournant, avec 5 parcelles par lot d’animaux reste le meilleur gage d’une gestion de l’herbe avec un minimum de gaspillage. Cette année, les refus peuvent être récoltés. Les « avertissements herbe » basés sur la somme des températures vous fourniront les indicateurs utiles tout au long du printemps. Vous pouvez vous y abonner gratuitement via le site Internet de votre chambre d’agriculture.

Photo semaine 14-19 : arréter le déprimage lorsque la somme des températures atteint 450 °C sous peine de faibles rendements à la fauche

Laurence Sagot (Institut de l’Elevage/ CIIRPO)

Partager cet article sur : TwitterFacebook