Accueil>La chronique ovine: Le repos hivernal des prairies n’est pas une obligation

La chronique ovine: Le repos hivernal des prairies n’est pas une obligation

En février, les brebis peuvent continuer à pâturer les prairies sans nuire à la production future. C’est le cas par exemple des prairies semées en fin d’été si les conditions climatiques le permettent (terrain ressuyé !). Il est alors conseillé d’associer un fort niveau de chargement (100 brebis par hectare) avec un passage assez rapide : de l’ordre de 3 à 4 jours. Avec un mode de pâturage tournant et une hauteur d’herbe de l’ordre de 5 cm à la sortie de la parcelle, l’avenir de la prairie n’est pas compromis.

Téléchargements

semaine 4-2018

Partager cet article sur : TwitterFacebook