Accueil>Espace presse et actualités>Articles techniques>Semaine 46_2017 / Rationner les agneaux : pourquoi et comment ?

Semaine 46_2017 / Rationner les agneaux : pourquoi et comment ?

Le rationnement du concentré pour des agneaux sevrés entraîne une réduction des vitesses de croissance et par conséquent de la formation du gras. Cette technique permet alors de détecter plus facilement le moment où l’agneau présente un état d’engraissement optimum à condition qu’il soit trié toutes les semaines ou tous les quinze jours. Par contre, elle ne permet pas d’alourdir les carcasses. Le rationnement reste également la solution la plus efficace lorsque les gras sont colorés et mous, réduisant de 15 à 20 % la proportion de carcasses à problèmes. En consommant moins de concentré par jour, l’agneau ingère moins d’énergie et cherche à compenser en consommant davantage de fourrage. Cela favoriserait un fonctionnement normal du rumen, ce qui a un effet positif sur la couleur du gras.

De 800 g à 1 kg pour les mâles

Dès le sevrage ou bien 5 kg environ avant le poids vif d’abattage, le niveau de rationnement des agneaux varie entre 800 g et 1 kg pour les mâles et 600 à 800 g par jour pour les femelles. L’allongement de la durée de finition est de l’ordre de 2 à 3 semaines par rapport à une alimentation à volonté pour un même poids de carcasse, conséquence d’une réduction des vitesses de croissance. La consommation totale de concentré est la même que le concentré soit rationné ou à volonté. En revanche, les quantités de fourrage sont multipliées par 2 ou 3.

 

Photo semaine 46-17 : la consommation de concentré reste la même qu’il soit rationné ou à volonté

Laurence Sagot (Institut de l’Elevage/CIIRPO)

Téléchargements

Semaine 46_2017 / Rationner les agneaux : pourquoi et comment ?

Image-semaine 46_2017

Partager cet article sur : TwitterFacebook