Accueil>Espace presse et actualités>Articles techniques>Semaine 3_2018 / Etiquette des aliments : quelques éléments à connaitre

Semaine 3_2018 / Etiquette des aliments : quelques éléments à connaitre

En matière de réglementation pour les ruminants, la dénomination « aliment complémentaire » indiquée sur les étiquettes des aliments est destinée à la fois aux aliments complets et aux compléments de céréales. C’est le taux de proteines qui différencie les deux types d’aliments : dans un aliment complet, la teneur en  protéines brutes est de l’ordre de 16 à 18%. Dans un aliment à associé aux céréales, elle est supérieure à 20 %. Pour en connaitre les composants, sachez que la rubrique « composition » liste par ordre décroissant toutes les matières premières. Enfin, les valeurs alimentaires UF et PDI de l’aliment ne figurent pas sur l’étiquette en général. Pour les connaitre, il suffit de vous adresser au fabricant.

« Destiné aux ovins »

La première mention à vérifier est que l’aliment est bien destiné aux ovins. Si l’espèce n’est pas mentionnée dans la liste, la confirmation que le cuivre ne fait pas partie des additifs est indispensable sous peine de risque important d’intoxications. D’autre part, l’addition de chlorure d’ammonium figure obligatoirement dans cette liste des additifs si l’aliment en contient. Dans ce cas, les agneaux sont assurés de ne pas présenter de gravelle.  Si la « date limite de consommation » (appelée aussi « date de durabilité minimale ») est dépassée, les risques sanitaires restent toutefois limitées. En effet, seules les vitamines et les levures perdent alors une partie de leur efficacité (sauf défaut de conservation avec présence de moisissures par exemple).

 

 

Photos semaine 3-2018 : s’assurer que le cuivre ne figure pas dans la liste des additifs 

 

Laurence Sagot, Institut de l’Elevage/ CIIRPO

Téléchargements

Semaine 3_2018 / Etiquette des aliments : quelques éléments à connaitre

Image se

Partager cet article sur : TwitterFacebook