Accueil>Espace presse et actualités>Articles techniques>Semaine 29_2017 / Comment éviter les mammites de tarissement ?

Semaine 29_2017 / Comment éviter les mammites de tarissement ?

Il n’y a pas de règle applicable à tous les troupeaux pour éviter les mammites de tarissement. Ce sont les caractéristiques du lot (production laitière, âge, état corporel) et l’historique (fréquence des mammites) qui permettent de mettre en oeuvre des pratiques adaptées. Le tarissement est d´autant plus sévère que les brebis ont un potentiel élevé, en particulier pour des sevrages à 70-80 jours. Par contre, si les brebis montrent un état corporel insuffisant (des agnelles par exemple), une restriction alimentaire trop importante pourrait être fatale pour certaines.

Ne pas couper l’eau

Pour des femelles fortes productrices conduites en bergerie en lactation, le sevrage se prépare un mois avant ! La ration en concentré est diminuée puis l´apport d´azote est supprimé. Puis, dans les 5 à 8 jours précédant le tarissement, les brebis consomment uniquement du fourrage. Au sevrage, elles passent à la paille à volonté ! Pour les brebis en lactation à l’herbe, le risque est moindre car les sevrages sont en général plus tardifs (plus de 100 jours). Dans tous les cas, les brebis ont accès à l’eau au cours de la période de tarissement. Enfin, remettre les agneaux sous la mère quelques jours après le tarissement sous prétexte de vider les mamelles est inutile car la tétée des agneaux provoque une remontée du lait automatique.

Photo semaine 29-17 : une adaptation du tarissement est nécessaire en fonction des lots

Laurence SAGOT (Institut de l’Elevage – CIIRPO)

Téléchargements

Semaine 29_2017 / Comment éviter les mammites de tarissement ?

Image_Semaine 29_17

Partager cet article sur : TwitterFacebook