Accueil>Espace presse et actualités>Articles techniques>Semaine 14_2017/ Le chlorure d’ammonium pour limiter les risques de gravelle

Semaine 14_2017/ Le chlorure d’ammonium pour limiter les risques de gravelle

Les rations riches en phosphore (céréales, protéagineux…) favorisent la formation de minuscules cristaux dans l’urine. Ces cristaux sont transportés par le flot urinaire et peuvent bloquer l’urètre. Cette maladie est appelée lithiase urinaire ou gravelle. L’ajout de chlorure d’ammonium à raison de 0,5% dans la ration est une solution pour la prévenir. Depuis 2013, le chlorure d’ammonium est de nouveau considéré comme un additif pour l’alimentation des ruminants. Car entre 2009 et 2013, la délivrance d’une ordonnance vétérinaire était devenue obligatoire pour utiliser ce composé sous la forme de pré mélange médicamenteux. Désormais, il suffit de vérifier qu’il figure bien sur la liste des additifs de l’aliment « agneaux » pour les préserver des lithiases urinaires. Le chlorure d’ammonium est en effet un acidifiant puissant qui permet d’abaisser le pH des urines. La formation des calculs est ainsi fortement réduite. Philippe Dubois, vétérinaire au GDS de la Charente indique toutefois que « la ration ne doit pas contenir de produits tampons (bicarbonate ou magnésie par exemple) qui s’opposeraient à l’acidification recherchée ».
Photo semaine 14-17 : le chlorure d’ammonium est incorporé dans l’aliment des agneaux

Laurence SAGOT (Institut de l’Elevage – CIIRPO)

Téléchargements

Semaine 14_2017/ Le chlorure d’ammonium pour limiter les risques de gravelle

Image_Semaine 14

Partager cet article sur : TwitterFacebook